Social Icons

mercredi 5 mars 2014

L'insecte coureur le plus rapide de la planète




Le record de vitesse pour un insecte coureur est détenu par le genre Coléoptère Tigre, dont certaines espèces australiennes atteignent aisément 6 à 7 km/h. Parmi elles, Cicindela hudsoni établit le record absolu à près de 9 km/h. En vitesse relative à la taille, cependant, Cicindela eburneola et la fourmi argentée du désert (Cataglyphis Bombycyna) se partage un record qui, mis à l'échelle humaine, atteint mach 1!

img I. Siwanowicz
Les coléoptères tigres australien sont connus pour être de féroces prédateurs : leur mode de chasse consiste à repérer la proie, foncer vers elle après une accélération fulgurante, et l’attraper avec leurs mandibules. Pourtant, on remarque que ces prédateurs, lors de leur chasse, marquent des temps d'arrêts, donnant à leur course une impression saccadée. Il arrive même qu'ils passent tout simplement à côté de leur proie en ratant leur coup. Ils sont en fait tellement rapides qu'ils n'ont pas la possibilité de voir correctement leur proie pendant la course!

Parmi ces colépotères, Cicindela hudsoni, d'une dizaine à une quinzaine de millimètres de long, est ainsi capable de foncer à 2,5 m/s, soit 9 km/h. Son ratio vitesse/taille s'établit aux alentours de 120. Un homme d'un 1m80 ayant le même ratio foncerait à 216 m/s soit 778 km/h. Usain Bolt, le coureur humain le plus rapide de l'histoire, a un ratio taille/vitesse s'élevant à 6 seulement!

Un peu plus petite, Cicindela eburneola est quant à elle capable de courir avec un ratio vitesse/taille de 177! Des comparaisons semblables indiquent qu'à taille humaine, elle approcherait le mur du son (1224 km/h) en courant à 1108 km/h.

Une autre espèce cependant est très connue pour sa vitesse de pointe en situation de stress : la fourmi argentée du désert (Cataglyphîs bombycina), lorsqu'elle courre, doit prendre soin de ne pas se brûler les pattes et le corps sur le sable brûlant du Sahara. Pour cela, elle a développé des pattes plus longues que la normale, et des techniques de course inédites qui lui permettent de foncer à plus d'un m/s. Comme elle est très petite (de l'ordre de 5 mm), son ratio taille vitesse pourrait atteindre 200, ce qui en ferait l'insecte coureur le plus rapide (en vitesse relative) de la planète : à taille humaine, elle produirait tout simplement un bang supersonique!

Kamoun, S. & S.A. Hogenhout. 1996. "Flightlessness and rapid terrestrial locomotion in tiger beetles of the Cicindela L. subgenus Rivacindela van Nidek from saline habitats of Australia (Coleoptera: Cicindelidae)". Coleopt. Bull. 50: 221-230.
Wehner, R. (1983). "Senckenbergiana". Biol. 64, 89-132.
Gehring W.J., Wehner, R. (1995). "Heat shock protein synthesis and thermotolerance in Cataglyphis, an ant from the Sahara desert". Proc. Natl. Acad. Sci. Vol. 92, pp. 2994-2998, Mars 1995